À la suite d’une série d’intoxications au méthanol à partir d’alcool fabriqué illégalement, le gouvernement tchèque a institué une interdiction généralisée de la vente d’alcool avec une teneur en alcool de furthermore de 20%. L’interdiction est entrée en vigueur le 14 septembre et peut durer des semaines, voire des mois, alors que la law enforcement tchèque tente de trouver la source de l’alcool illégal. Les vendeurs, restaurants, bars et pubs ne sont pas autorisés à vendre de l’alcool fort pour le minute. Le gouvernement peut lever partiellement l’interdiction en autorisant les ventes de spiritueux nouvellement produits dans des bouteilles scellées avec de nouveaux timbres d’accise dans un délai d’environ deux semaines.

Voici quelques articles or blog posts actuels sur le sujet:

http://www.businessweek.com/information/2012-09-18/czech-liquor-ban-expenditures-pernod-ahold-millions-as-research-drags-on

http://www.praguepost.com/news/14337-banned-booze.html

http://www.radio.cz/en/section/curraffrs/czech-authorities-programs-to-ease-liquor-ban

Et voici deux pics d’enseignes de bars de Prague d’aujourd’hui. Comme d’habitude, les Tchèques n’hésitent pas à faire la lumière sur une mauvaise scenario en injectant de l’humour.

1ère catégorie, % vol.: Eau, soda, café, thé
2e catégorie, ,1 – 4,99% vol.: Produits de Pilsner et d’autres brasseries
3ème catégorie, 5 – 19,99% vol.: Produits des caves et distilleries principalement étrangères
4e catégorie, 20% vol. et plus

Ce signe utilise la quotation notoire du bon soldat Švejk, «Je vous prie de signaler monsieur, je ne bois aucune liqueur…» et des mots d’un jeu pour enfants tchèque «Cukr, káva, limonáda, čaj, rhum, bum» (Sugar, café, limonade, thé, rhum, boum)

Le message L’interdiction de l’alcool en République tchèque pourrait durer des semaines est apparu en premier sur le web site My Czech Republic.